X

Petit lexique d'accessibilités

PMR :
Personne à Mobilité Réduite

Sous-Titres SME :
Films sous-titrés en français avec sous-titres supplémentaires décrivant l'environnement sonore à l'intention des spectateurs malentendants.

AD :
Film diffusé en Audio-Description. Ce dispositif permet aux spectateurs non-voyants d'utiliser un récepteur muni d'un casque afin d'entendre des commentaires à propos de l'environnement visuel de l'action. Nous recommandons à nos amis non-voyants de venir avec leur casque personnel muni d'une fiche mini jack standard. Ce dispositif est non audible par les spectateurs n'utilisant pas le système.

Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Petit lexique accessibilité

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

FESTIVAL ECOUTE.S.
Jeudi 19 avril à 20h15
Projection du documentaire Radio Lorraine
C’est dans le contexte de la fermeture des usines sidérurgiques de Longwy que le 17 mars 1979 on peut entendre la première émission de Lorraine Cœur d’Acier, "une radio créée par la CGT et mise à disposition de toute la population de la Lorraine en lutte, pour défendre ses emplois, son patrimoine industriel et humain". C’est à partir de la mairie de Longwy-Haut que Lorraine Cœur d’Acier, radio pirate, sera au centre de cette expérience collective de libération de la parole qui dura un an et demi.

Vendredi 20 avril à 14h

projection sonore de CECIFOOT le sens du jeu
Leurs repères, ce sont le ballon à grelots, l’acoustique du terrain et le bruit des crampons de leurs équipiers ou adversaires qui doivent sans cesse « se signaler« . Les joueurs de cécifoot ("le foot des aveugles") doivent convoquer tous leurs sens pour marquer un but : le toucher, l’odorat, la sensation des masses et surtout, l’audition.

Réaliser ce documentaire en son 3D s’est donc imposé comme une évidence : « Le cécifoot est un exercice d’orientation dans l’espace et de concentration sur l’environnement sonore, explique Charlotte Roux, chargée de réalisation. Comment aurait-on pu le traiter autrement ? »

« On a voulu placer l’auditeur dans la peau de ces joueurs aveugles ou mal-voyants, tous munis d’un bandeau pour être à parfait égalité, raconte Charlotte Roux. Ils sont impressionnants à voir. Ils commencent par prendre connaissance avec le terrain, en faisant claquer leurs doigts, pour faire résonner les bords, les murs. Et pendant le match, ils analysent en permanence à l’oreille leur environnement qui n’arrête pas de bouger. Alors que ça va à toute vitesse, ils savent exactement où sont les autres, où est le ballon, où sont les cages. D’ailleurs, le public doit être absolument silencieux, pour ne pas brouiller leurs repères… »

Trois plans sonores

Pour appréhender le plus finement possible cet univers, ce documentaire a donc été construit sur trois plans sonores : des interviews des joueurs enregistrées en stéréo, une voix témoin, voix intérieure, celle d’Hakim Arezki (nommé meilleur buteur de la Coupe de France de cécifoot 2016), enregistrée en binaural et les scènes de match ou d’entraînement captées en son multicanal. Ces dernières prises de son ont d’ailleurs été très délicates pour le technicien Pierric Charles : « Tout élément qui n’est pas sonore sur le terrain est dangereux. Ne pas « se signaler » pour un joueur est une faute d’ailleurs, rappelle Charlotte Roux. Ca a donc été sportif pour Pierric ! » Qui a certainement dû faire quelques jeux de jambes et pousser des « voy, voy, voy » pour éviter les collisions !
Le programme ...
Lorraine coeur d’acier
France | 2018 | 52 min |
Réalisation : Alban POIRIER et Jean SERRES
Avec :
C’est dans le contexte de la fermeture des usines sidérurgiques de Longwy que le 17 mars 1979 on peut entendre la première émission de Lorraine Cœur d’Acier, "une radio créée par la CGT et mise à disposition de toute la population de la Lorraine en lutte, pour défendre ses emplois, son patrimoine industriel et humain". C’est à partir de la mairie de Longwy-Haut que Lorraine Cœur d’Acier, radio pirate, sera au centre de cette expérience collective de libération de la parole qui dura un an et demi.
CECIFOOT le sens du jeu
France | 2018 | 52 min |
Réalisation : Maylis Besserie, Charlotte Roux, Pierric Charle
Avec :
Leurs repères, ce sont le ballon à grelots, l’acoustique du terrain et le bruit des crampons de leurs équipiers ou adversaires qui doivent sans cesse « se signaler« . Les joueurs de cécifoot ("le foot des aveugles") doivent convoquer tous leurs sens pour marquer un but : le toucher, l’odorat, la sensation des masses et surtout, l’audition. Réaliser ce documentaire en son 3D s’est donc imposé comme une évidence : « Le cécifoot est un exercice d’orientation dans l’espace et de concentration sur l’environnement sonore, explique Charlotte Roux, chargée de réalisation. Comment aurait-on pu le traiter autrement ? » « On a voulu placer l’auditeur dans la peau de ces joueurs aveugles ou mal-voyants, tous munis d’un bandeau pour être à parfait égalité, raconte Charlotte Roux. Ils sont impressionnants à voir. Ils commencent par prendre connaissance avec le terrain, en faisant claquer leurs doigts, pour faire résonner les bords, les murs. Et pendant le match, ils analysent en permanence à l’oreille leur environnement qui n’arrête pas de bouger. Alors que ça va à toute vitesse, ils savent exactement où sont les autres, où est le ballon, où sont les cages. D’ailleurs, le public doit être absolument silencieux, pour ne pas brouiller leurs repères… » Trois plans sonores Pour appréhender le plus finement possible cet univers, ce documentaire a donc été construit sur trois plans sonores : des interviews des joueurs enregistrées en stéréo, une voix témoin, voix intérieure, celle d’Hakim Arezki (nommé meilleur buteur de la Coupe de France de cécifoot 2016), enregistrée en binaural et les scènes de match ou d’entraînement captées en son multicanal. Ces dernières prises de son ont d’ailleurs été très délicates pour le technicien Pierric Charles : « Tout élément qui n’est pas sonore sur le terrain est dangereux. Ne pas « se signaler » pour un joueur est une faute d’ailleurs, rappelle Charlotte Roux. Ca a donc été sportif pour Pierric ! » Qui a certainement dû faire quelques jeux de jambes et pousser des « voy, voy, voy » pour éviter les collisions !
Cinéma le Club
Grenoble

9, bis rue du Phalanstère 38000 Grenoble
répondeur : 04 76 46 13 38
Plan d'accès

télécharger le programme et accessibilités en fauteuils
5 salles classées
Art & Essai
Europa Cinéma
Label Recherche
Label Découverte

p.ortega@cinemaleclub.com


Tarifs
Tarif normal: 7,60 €
Tarif réduit: 6,80 €
Abonnement 6 places : 5,80€ / 12 places : 5€
Tarif - 14ans : 4€