X

Petit lexique d'accessibilités

PMR :
Personne à Mobilité Réduite

Sous-Titres SME :
Films sous-titrés en français avec sous-titres supplémentaires décrivant l'environnement sonore à l'intention des spectateurs malentendants.

AD :
Film diffusé en Audio-Description. Ce dispositif permet aux spectateurs non-voyants d'utiliser un récepteur muni d'un casque afin d'entendre des commentaires à propos de l'environnement visuel de l'action. Nous recommandons à nos amis non-voyants de venir avec leur casque personnel muni d'une fiche mini jack standard. Ce dispositif est non audible par les spectateurs n'utilisant pas le système.

Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Petit lexique accessibilité

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

ARCHIVES
Cliquez sur l'année à consulter ...

Une version originale du Cinéma

Avant-première du film HERITAGE

C'était le 05-12-2012
Pour ses débuts derrière la caméra, Hiam Abbass, brillante dans des films tels que "Les citronniers", "La Fiancée Syrienne", "The Visitor" ou "Amerrika", ne manque pas d'ambition. Elle a réalisé "Héritage", un drame retraçant la vie d’une famille palestinienne vivant dans le nord d’Israël, à la frontière avec le Liban, pendant la guerre meurtrière qui opposa les deux pays lors de l'été 2006. Sensible aux lourds différends israélo-palestiniens, cette dernière reviendra sur les origines du conflit par le prisme d’une famille écartelée entre son désir de vivre en paix et une réalité guerrière alimentant haine et violence.
Ne doutons pas que les plus grands réalisateurs avec lesquels elle a tourné (Amos Gitaï, Steven Spielberg, Jean Becker, Jim Jarmush, Patrice Chéreau, Radu Mihaileanu) aient inspiré sa caméra.

Avant-1ère de FOXFIRE

C'était le 29-11-2012
A l'occasion de la sortie de son nouveau film FIREFOX, adaptation du roman "Confessions d'un gang de filles" de la romancière américaine Joyce Carol Oates.
Laurent Cantet a réalisé Ressources humaines, l'Emploi du temps, Vers le Sud, Entre les murs (Palme d'Or à Cannes 2008)...

Avant-première de RED HEART

C'était le 26-11-2012

Le mois du documentaire 2012

C'était du 13-11-2012 au 20-11-2012
Quatre séances exceptionnelles de projections de films documentaires accompagnées de débats avec l'équipe ou des intervenants

Avant-1ère de PIAZZA FONTANA

C'était le 09-11-2012

Projection unique du film documentaire LE JUGE ET LE GENERAL

C'était le 22-10-2012
Un documentaire politique, réfléchi et artistique
Le documentaire Le Juge et le Général raconte l’évolution de l’ancien juge conservateur, Juan Guzmán, qui fut un opposant à Salvador Allende et un partisan du coup d'état de 1973. Par le hasard des attributions judiciaires, la toute première plainte dirigée contre l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet lui sera assignée en 1998, et bouleversera ainsi sa vie.

Jean Paul Jaud au Club le 4/10!

C'était le 04-10-2012
Comment se fait-il que les OGM agricoles soient dans les champs et dans les assiettes alors qu'ils n'ont été testés que pendant trois mois sur des rats ?
Comment se fait-il que l'énergie nucléaire soit toujours l'énergie du futur alors que les hommes ont vécu Tchernobyl et Fukushima?
Les conclusions seraient-elles accablantes ?
OGM, Nucléaire : L'homme s'est approprié ces technologies sans faire de tests sanitaires ni environnementaux approfondis alors que la contamination irréversible du vivant est réelle.
Serions-nous tous des cobayes ?

Karim Meridja au Club mardi 25/09 à 20h30

C'était le 25-09-2012
Rude Boy Story est un projet documentaire que le réalisateur Kamir Méridja a présenté au
groupe au printemps 2008. Il avait déjà eu l’occasion de travailler avec Dub inc. lors de captations de leurs concerts, et notamment pour l’une des dates fondatrices du groupe au Palais des Spectacles de St Etienne en 2004. Kamir Méridja a par ailleurs réalisé le clip « Métissage », seul clip officiel du groupe.
Autoproduit, Rude Boy Story choisit également de vivre de manière indépendante, autonome
et originale dans les salles de cinéma.

Présentation de Blackout grenoblois

C'était le 10-09-2012
Rendez-vous le lundi 10/09 à 18h30 pour découvrir, sur grand écran, le montage final des œuvres de 2 jeunes grenoblois, Joé Bocaccio et Rémy Adriens, qui ont tourné leur Web série : Blackout. La série 100% grenobloise sera diffusée sur internet à partir du 19 septembre.

Toute l'équipe et les partenaires seront présents

Le site officiel de Blackout

Xavier Giannoli NE SERA PAS au Club le 6 septembre !!!

C'était le 06-09-2012
Comme dans son précédent film A l'origine, où François Cluzet embrassait son nouveau destin dès qu'on l'avait pris pour un autre, Xavier Giannoli reprend les thèmes du malentendu, de l'imposture et de l'illusion qui lui sont chers pour Superstar. Il explique pourquoi ces thématiques sont récurrentes dans son travail : "Je suis attiré par ce décalage entre la vérité humaine et la comédie sociale. Peut-être parce que comme beaucoup de monde, j'ai peur de devenir le personnage que la société veut que je joue".

Stéphane Brizé au Club le 31 août !!!

C'était le 31-08-2012
Evitant le film à thèse qui ferait les beaux jours des soirées télé, Stéphane Brizé ne se sert de cette originalité suisse – un grand malade peut organiser son suicide, accompagné par un personnel médical qualifié – que comme élément déclencheur d’un rapprochement, même furtif, entre ce fils et sa mère. Alors que le cinéaste courait le risque de tomber dans le mélo lacrymal, il parvient à échapper à cet écueil par un sens de l’épure qui faisait déjà toute la force de Mademoiselle Chambon. D’une écriture limpide, le long-métrage s’achève dans une quiétude qui parvient à réconcilier la mort et la vie en un seul plan, laissant ainsi le spectateur avec un sentiment d’accomplissement salvateur. Rares sont les films qui parviennent à changer le rapport du spectateur à l’existence. Quelques heures de printemps se place ainsi à quelques encablures de l’œuvre immense d’Ingmar Bergman. Et ce n’est pas le moindre des compliments.(avoir-alire.com)

5 jours CINEDAYS en septembre !!!

C'était du 10-08-2012 au 07-09-2012
Cinéday durant 5 jours
Du 3 au 7 septembre 2012, tous les clients Orange pourront inviter la personne de leur choix au cinéma jusqu'à 5 fois. 1 place achetée = 1 place offerte (chaque jour)

Avant-1ère du film A PERDRE LA RAISON

C'était le 10-07-2012
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Joachim Lafosse n'a peur de rien. Après avoir évoqué la pédophilie dans Elève libre, le cinéaste belge aventure sa fiction sur le terrain du fait divers, en s'inspirant de l'affaire Geneviève Lhermitte pour une tragédie d'une rare puissance.
Avec À perdre la raison, Joachim Lafosse confirme la puissance de son talent, poussant encore plus loin le traitement de ses thèmes de prédilection (dépendance, famille, perversion, limites) pour nous amener à penser l'impensable (ladepaeche.fr)

Avant-1ère du film SECONDE FEMME (Kuma)

C'était le 05-06-2012
Umut Dag est l'ainé d'une famille d'immigrés à Vienne, où il a grandi. Après des études d'économie à la Vienna Business School, il commence à étudier l'économie du développement, la théologie et la pédagogie. Au fil des années Umut Dag se consacre de plus en plus à la réalisation de court-métrages, et dans le même temps il travaille pour l'Austrian Film Industry. Depuis 2006, il étudie la réalisation à l'Acamédie du Film de Vienne sous la direction de Peter Patzak et Michael Haneke. En 2011, PAPA gagne le First Step Award pour le meilleur moyen-métrage. UNE SECONDE FEMME est son premier long-métrage.

Au-delà des traditions, des valeurs et des cultures différentes, " Une seconde femme " interroge sur le paradoxe lié à la famille : espace de construction et d'identité mais aussi d'aliénation avec ses non-dits et ses secrets ...

La cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes 2012 en direct suivie de la projection du film de Wes Anderson

C'était le 16-05-2012
Du 16 au 27 mai prochain se déroulera la 65 ème édition du Festival de Cannes. 2012 marquera également les 50 ans de la disparition d'une icône du cinéma, Marilyn Monroe.
Le réalisateur italien Nanni Moretti aura la lourde tâche de présider le jury tandis que Bérénice Bejo aura le rôle de maîtresse de cérémonie, succédant ainsi à Mélanie Laurent .
Le film "Moonrise Kingdom" de Wes Anderson, porté par Bruce Willis, Edward Norton et Bill Murray, sera projeté en ouverture du Festival.
Vous pourrez vivre l'évènement en direct au Club suivi de la projection du film d'ouverture comme si vous étiez au palais des festivals.
Tarif unique 6€

Projection de EL GUSTO

C'était le 03-05-2012
Projection organisée par l'Association de Solidarité des Algériens de l'Isère
Jeudi 3 mai 2012 à 20h15. Tarif unique 6€.

Animé par Rabah Mezouane : journaliste et critique musical spécialisé dans les musiques du monde, particulièrement en ce qui concerne le monde Arabe, Rabah Mezouane est aussi conférencier, animateur de débats, réalisateurs de nombreux documentaires sur la musique, et chargé de programmation pour l'Institut du Monde Arabe. Un homme brillant qui a su rester humble.

Avant-1ère du film documentaire LE JUIF QUI NEGOCIA AVEC LES NAZIS

C'était le 02-04-2012
Héros ou traître ? Le Juif qu’on accusa d’avoir collaboré avec les nazis.
Reszo Kasztner, considéré comme le Schindler juif, négocia face à face avec Adolf Eichmann et réussit à sauver 1700 juifs, convoyés en train vers la Suisse. Ce fut propablement la plus grande opération de sauvetage de ce genre durant la Shoah. Pourtant, en Israël où il avait émigré, Kasztner fut considéré comme un traître, accusé de collaboration lors d'un procès dont le verdict divisa le pays et le marqua à jamais du sceau infamant de "l'homme qui vendit son âme au diable".

Avant-1ère de BELLFLOWER

C'était le 16-03-2012
Un premier film aux atours aussi radicaux que flamboyants pour décrire la mélancolie destructrice post-ado et le chaos (amoureux, mais pas que). Impossible en tout cas de rester indifférent devant ce pur objet de cinéma. Un vrai coup de cœur !
Habité, porté par une énergie atomique et la bande-son raffinée de Jonathan Keevil, il décrit une jeunesse nihiliste, comme en marge du monde (absence totale de figures parentales et autoritaires), qui s’échappe dans un fantasme de conquête de territoire et de surpuissance, ou se réfugie dans un imaginaire sentimental portant les germes du chaos. La fin de l’enfance, c’est la fin du monde. La fin de l’amitié, c’est la fin du monde. La fin de l’amour, c’est l’apocalypse. Pourtant, la lumière n’est pas si lointaine.
Sortie du film le 28 mars 2012 ... en numérique!!!

Avant-1ère de TERRAFERMA

C'était le 13-03-2012
Après Respiro ou Golden Door, le réalisateur italien Emanuele Crialese est de retour avec Terraferma, un drame avec pour toile de fond l'émigration clandestine et ses conséquences sur une petite île au large de la Sicile. Un film qui a reçu le Grand prix du Jury au dernier festival de Venise et a été présenté au Club lors du Festival Dolce Cinema.

Avant-1ère LE PARADIS DES BETES

C'était le 09-03-2012
Vrai challenge pour Muriel Robin qui compose ici un personnage inquiétant et violent.
Le Paradis des bêtes a reçu le Prix du public au Festival Premiers Plans d'Angers.
C'est le premier film d'Estelle Larrivaz, déjà auteur d'un court-métrage, "Notre Père".
Avec Le Paradis des bêtes, Estelle Larrivaz ne signe pas seulement un film, elle propose au public... un conte. La réalisatrice justifie ce terme : "Le Paradis des bêtes est un conte réaliste. Réaliste parce qu’il envisage une famille dans un moment critique, dans les affres d’une séparation. Il lève le voile sur la perception que peuvent avoir les enfants pris au cœur de cette tourmente. Quels rôles vont-ils avoir à y jouer ? Il me fallait décortiquer les derniers instants d’une famille avant son implosion et puis aller avec elle jusqu’au bout : au point de non retour."
Le tournage du film s'est déroulé dans différentes communes de Haute-Savoie (Chamonix, Annecy) et des Hautes Alpes (Vars, Embrun), de fin janvier à mars 2011.

Un film que personne ne voulait ! Un film indispensable…

C'était le 18-01-2012
La presse se proclame contre-pouvoir. Mais qui la possède ? Comment fonctionne-t-elle ? Pourquoi ses principaux acteurs sont-ils devenus des évangélistes du marché ? Avec la crise économique que nous vivons la question est d’autant plus d’actualité. Au terme de l’enquête, on saisira la menace qu’une information orientée idéologiquement et pervertie en marchandise fait peser sur la vie démocratique.
Projection-débat mercredi 18 janvier à 19h45, en présence de Gilles Balbastre, réalisateur
Cinéma le Club
Grenoble

9, bis rue du Phalanstère 38000 Grenoble
répondeur : 04 76 46 13 38
Plan d'accès

télécharger le programme et accessibilités en fauteuils
5 salles classées
Art & Essai
Europa Cinéma
Label Recherche
Label Découverte

p.ortega@cinemaleclub.com


Tarifs
Tarif normal: 7,60 €
Tarif réduit: 6,80 €
Abonnement 6 places : 5,80€ / 12 places : 5€
Tarif - 14ans : 4€