Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

Avril brisé (Abril despedaçado)
Brésilien | 2002| 1h30
Réalisation : Walter Salles
Avec : José Dumont, Rodrigo Santoro, Rita Assemany, Luiz Carlos Vasconcelos, Ravi Ramos Lacerda
Version originale (portuguais) sous-titrée en français
    Pour connaitre les accessibilités en fauteuil,
    cliquez sur le lien vers la grille horaire dans la colonne de gauche
    rubrique 'INFORMATIONS'
En avril 1910, dans le nord-est pauvre du Brésil, une chemise tachée de sang se balance au vent. Tonho, fils cadet des Breves, est contraint par son père de venger la mort de son frère aîné, victime d'une lutte ancestrale entre familles pour des questions de terres.
S'il remplit sa mission, Tonho sait que sa vie sera scindée en deux : les vingt ans qu'il a vécus, et le peu de temps qu'il lui restera à vivre. Il sera pourchassé par un membre de la famille rivale, comme le dicte le code de vengeance de la région. Angoissé par la perspective de la mort et instigué par son petit frère Pacou, Tonho commence à douter de la logique de la violence et des traditions. C'est alors que deux artistes d'un petit cirque itinérant croisent son chemin...


Le site officiel
par



http://www.allocine.fr/out.asp?redir=http%3A%2F%2Fwww%2Eabrildespedacado%2Ecom%2Ebr


Anecdotes
par

Tiré d'un roman Avril brisé est l'adaptation sur grand écran du roman éponyme d'Ismail Kadaré, dont l'action se déroule en Albanie. Le réalisateur Walter Salles, qui a transposé le récit au Brésil, explique avoir été "frappé par la force symbolique de cette histoire, qui ressemblait à un conte des origines." Walter Salles poursuit dans l'explication de son attirance pour le récit : J'ai été attiré par la dimension mythique du conflit ancestral que nous raconte Kadaré, cet affrontement tragique entre un héros que l'on veut forcer à commettre un crime, et sa volonté de suivre un autre destin. J'ai été fasciné par ce monde mythologique qui semble précéder l'histoire, par la force de ses non-dits. J'y voyais un huis clos à ciel ouvert, un drame à la fois intime et épique." De la tragédie grecque à Avril brisé Dans le roman d'Ismail Kadaré, les personnages sont confrontés au Kanum, le code qui réglemente les crimes de sang en Albanie. Walter Salles devait trouver l'équivalent pour transposer l'histoire au Brésil. En étudiant la tragédie grecque et plus particulièrement Eschyle, le cinéaste a découvert que les crimes de sang n'étaient pas jugé par l'Etat dans la Grèce antique. "Curieusement, c'est en l'absence de l'Etat que les luttes pour la terre entre clans sont nées au Brésil. On revenait donc au Brésil à travers le théâtre grec, et le caractère universel du récit de Kadaré n'en était que plus évident", explique Walter Salles. Des pleureuses du Brésil La bande sonore du long métrage Avril brisé comprend des musiques de l'Etat de Minas Gerais dans lesquelles des pleureuses chantent des cantiques pour la paix de l'âme du mort. Le réalisateur Walter Salles explique que "les pleureuses qui accompagnaient le mort dans la tardition grecque sont d'ailleurs pour Ismail Kadaré les premières actrices professionnelles." Comédiens amateurs et professionels Comme à son habitude, le réalisateur Walter Salles a mélangé acteurs professionels et amateurs. Seuls neuf comédiens professionels ont participé au film. Tous les autres ont tourné pour la première fois dans Avril brisé. A Venise en 2001 En 2001, Avril brisé a été sélectionné en compétition officielle du Festival de Venise. Le long métrage est reparti d'Italie avec le Prix du public. Des conditions difficiles de tournage Le réalisateur Walter Salles raconte avoir vécu un tournage particulièrement éprouvant : "Chaque membre du film a roulé plus de 20 000 km sur des routes précaires. Nous faisions tous les jours plus de 200 km pour nous rendre de la petite ville où nous dormions au lieu de tournage. La température moyenne était supérieure à 40°. Avril brisé a donc été un film difficile à réaliser." Un tournage au Brésil Avril brisé a été tourné dans les villes brésiliennes de Bom Sossego, Caetité et Rio de Contas, dans l'Etat de Bahia.

allocine.fr
L'avis de spectateurs
par

Rlamel "Avril Brisé" est un film plus viscéral, sec et riche que "Central do Brasil". Au Brésil, ont acusé Walter Salles des excès d'esthetisme avec "Avril", mais je ne suis pas d'accord. Walter Salles plonge dans le Brésil profond avec un grand humanisme. Le humanisme est une caractéristique de toutes ses longs métrages et documentaires. C'est un excellent film, avec une mise en scène impeccable, bons acteurs (le petit garçon Pacú est merveilleux), belles photographie et bande sonore. un visiteur C'est sublime, certains diront que les "symboles" sont évidents, que les idées morales sont triviales : autant vous le dire tout de suite, ON S'EN FOUT. On est juste transporté par la beauté des images, la beauté de la musique, la mise en scène impeccable, et surtout les émotions, simples, mais tellement humaines. CE FILM EST TOUT SIMPLEMENT MAGNIFIQUE. On en ressort bouleversé, tout comme on l'avait été pour Central Do Brasil. De l'émotion pure et simple. Le cine c Top ;-)

allocine.fr
5 salles classées
Art & Essai
Europa Cinéma
Label Recherche
Label Découverte

p.ortega@cinemaleclub.com


Tarifs
Tarif normal: 7,80 €
Tarif réduit: 6,80 €
Abonnements
6 places : 36€
12 places : 63€
Tarif - 14ans : 4,50€