Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

America so beautiful
USA, France | 2003| 1h30
Réalisation : Babak Shokrian
Avec : Mansour, Fariborz David Davoodian, Alan DeSatti, Diane Gaidry
Version originale (anglais, iranien) sous-titrée en français
    Pour connaitre les accessibilités en fauteuil,
    cliquez sur le lien vers la grille horaire dans la colonne de gauche
    rubrique 'INFORMATIONS'
En 1979, des citoyens américains sont pris en otage à l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran. La même nuit, à Los Angeles, Houshang, un jeune immigré iranien qui travaille dans le magasin de son oncle, est en discothèque. Tenté par l'argent facile et les paillettes du disco, il aspire à devenir gérant de boîte de nuit. En quête de capitaux pour se lancer, il se heurte au scepticisme de son entourage.
Son ami, Parviz, est venu aux Etats-Unis pour étudier la médecine mais ses ambitions sont mises à rude épreuve. Il se voit contraint de travailler comme chauffeur de taxi.
Pour Bahman, arrivé récemment d'Iran où son père a été assassiné, il n'est pas question d'y remettre les pieds. Il veut se faire une place sous le soleil de Californie.


L'avis de la Presse
par

Première - Christophe Narbonne Tourné en 2001, ce premier film attachant mais sans surprises prend un relief singulier dans le contexte actuel. Télé Ciné Obs - Frédéric Faure C'est dans l'exploration de cette communauté d'immigrés iraniens que le premier long métrage de Babak Shokrian s'affirme avec le plus de justesse. Zurban - Eric Quéméré Difficultés matérielles et problèmes liés au racisme sont habilement mêlés sur fond de crise irano-américaine. Si le scénario n'est pas toujours à la hauteur de son ambitieux propos, le film porte sur le fameux "rêve américain" un regard inédit. Télérama - Cécile Mury Le portrait, tendre et subtil, d'une communauté déchirée constitue la meilleure part du film, le long duquel on ne peut s'empêcher de penser au sort actuel des ressortissants irakiens aux Etats-Unis. Monsieur Cinéma - Camille Brun Pour tous ces moments émouvants, pour ces personnages butés et attachants, AMERICA SO BEAUTIFUL vaut bien qu'on en oublie ses gros défauts formels.

allocine.fr
La critique de Télérama
par Cécile Mury

Les déboires d'un Iranien dans l'Amérique disco. Automne 1979. Une crise très grave éclate entre les Etats-Unis et l'Iran. A Téhéran, le personnel de l'ambassade américaine vient d'être pris en otage par des étudiants islamistes, avec le soutien du nouveau régime de l'ayatollah Khomeyni. A l'autre bout du monde, Los Angeles, Houshang, un jeune immigré iranien, s'en fout, tout à son rêve américain. Enjôlé par Sahmi, un compatriote plutôt louche, il cherche à investir dans une discothèque à la mode pour quitter l'épicerie familiale. Mais où et comment trouver l'argent ? D'emblée, Babak Shokrian, cinéaste d'origine iranienne dont c'est le premier long métrage, accumule les références cinéphiles : la séance de peigne évoque La Fièvre du samedi soir, les errances des copains/cousins iraniens reflètent celles des paumés de Mean Streets. Cherchant à séduire de manière parfois maladroite (séquences à la limite du clip, musique envahissante), Babak Shokrian offre sa version moyen-orientale et pessimiste des douleurs de l'immigration, du grand mirage américain. Autant de blessures exacerbées par un contexte de tension internationale, de méfiance et de rejet des « locaux » pour ceux qui, justement, ont fui l'Iran des mollahs. Le portrait, tendre et subtil, d'une communauté déchirée constitue la meilleure part du film, le long duquel on ne peut s'empêcher de penser au sort actuel des ressortissants irakiens aux Etats-Unis. Cécile Mury

telerama.fr
5 salles classées
Art & Essai
Europa Cinéma
Label Recherche
Label Découverte

p.ortega@cinemaleclub.com


Tarifs
Tarif normal: 7,80 €
Tarif réduit: 6,80 €
Abonnement 6 places : 6€ / 12 places : 5,25€
Tarif - 14ans : 4,50€